ESFP – examen de situation fiscale personnelle

L’Examen de Situation Fiscale Personnelle (ESFP)

L’Examen de Situation Fiscale Personnelle, communément appelé ESFP, est une procédure administrative mise en place par l’administration fiscale française pour contrôler la cohérence et l’exactitude des déclarations fiscales d’un contribuable. Cet examen peut être déclenché lorsque l’administration fiscale suspecte des irrégularités ou des incohérences dans les déclarations de revenus ou de patrimoine d’un individu. L’ESFP permet ainsi de vérifier que le contribuable a bien déclaré l’ensemble de ses revenus et de ses biens, et qu’il a correctement appliqué les règles fiscales qui lui sont applicables.

La Procédure de l’ESFP

La procédure de l’ESFP débute par l’envoi d’un avis d’examen de situation fiscale personnelle par l’administration fiscale au contribuable concerné. Cet avis précise les années fiscales examinées, les documents à fournir, ainsi que la date et le lieu du rendez-vous avec l’agent du fisc. L’administration fiscale procède ensuite à l’examen des documents fournis par le contribuable et peut lui demander des explications ou des justificatifs complémentaires. À l’issue de l’examen, l’administration fiscale peut procéder à des redressements fiscaux si elle constate des omissions ou des erreurs dans les déclarations du contribuable.

L’Importance de l’ESFP

L’ESFP est un outil important pour l’administration fiscale car il lui permet de s’assurer que les contribuables respectent leurs obligations fiscales et déclarent correctement leurs revenus et leur patrimoine. Pour le contribuable, l’ESFP est l’occasion de rectifier d’éventuelles erreurs ou omissions dans ses déclarations passées, et d’éviter ainsi des pénalités pour déclaration inexacte ou incomplète. En outre, l’ESFP permet de clarifier sa situation fiscale et d’établir un dialogue constructif avec l’administration fiscale en cas de divergence d’interprétation des règles fiscales applicables.