Personne n’est à l’abri d’un redressement en impôt sur le revenu, même pas celui qui a correctement déclaré…

Le régime fiscal français est un régime déclaratif, c’est-à-dire c’est celui qui a des revenus doit les déclarer, à charge pour l’administration de vérifier les éléments déclarés et de les corriger éventuellement.

Si elle estime que des erreurs ont été commises, elle doit adresser une notification de redressements qui doit permettre au contribuable de comprendre ce qui lui est reproché et de faire valoir des observations. L’administration peut se tromper dans ses redressements et il est impératif de contester les impositions complémentaires proposées si le contribuable n’est pas d’accord.

Le redressement peut avoir des conséquences sur le foyer fiscal puisqu’il existe une solidarité en IR entre les deux époux. Cette solidarité n’existe pas sur les prélèvements sociaux. Une demande de conseil auprès d’un avocat peut s’avérer nécessaire avant de répondre à une proposition de rectification.